LE BILAN NÉGATIF DU G7 DE MACRON


LE BILAN NÉGATIF DU G7 DE MACRON

LE BILAN NÉGATIF DU G7 DE MACRON

J’ose l’affirmer, même d’une manière péremptoire, que le bilan final de cette rencontre, qui a mobilisé toute l’énergie du Président Français, est négatif.

Tout d’abord et avant tout, la présence de Donald Trump, tonitruante et envahissante, a largement perturbé les débats.

L’homme, le plus puissant du monde est venue en France avec deux idées fortes, deux objectifs précis, « vendre l’économie américaine », et se faire adouber par les participants, en vue de la prochaine présidentielle, qui s’annonce périlleuse.

La délégation américaine s’est offusquée du programme proposé par la France, en l’occurrence le réchauffement climatique, auquel Trump ne croit guerre, l’égalité homme et femme, dont le thème irrite le locataire de la Maison Blanche et le développement de l’Afrique, qui indispose le président américain.

Quand Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro, le fantasque président brésilien, non invité, s’insultent copieusement et que ce dernier traité de menteur, réplique en attaquant l’épouse du président français, et évoquant les waffen ss et la collaboration avec les nazis, on est loin des discussions feutrées, qui prévalent habituellement dans ses rencontres.

Il est vrai que le gouvernement brésilien n’a pas été à la hauteur de l’incendie, d’une gravité exceptionnelle, de la splendide forêt amazonienne, poumon de l’humanité et que Bolsonaro mérite l’opprobre.

Que penser de Boris Johnson, dépité de n’avoir pas pu imposer son Brexit, qui rentre bredouille en Angleterre et menace, à nouveau, de ne pas payer la facture de 39 milliards de livres, que lui réclame Bruxelles, en cas de « non deal »?

Pour la question du développement de l’Afrique, on peut reconnaître au Chef de l’état sénégalais, qu’il n’est pas resté inerte et à multiplié les initiatives, surtout quand il ose s attaquer aux multinationales, puissantes, et exigent qu’ils payent l’intégralité des taxes dans les pays de production.

Mais Macky Sall aurait pu aller plus loin en demandant, d’une voix plus forte encore, une prise en compte, plus globale, des problèmes africains en évoquant un « Plan Marshall »  pour l’Afrique.

Attention, parler de ce thème indispensable qui dérange les puissants, n’est pas demander de l’aumône, c’est proposer une « réparation des dégâts » causés par l’occident, en s’imposant par la violence brute, en Afrique pendant des siècles.

L’arrivée surprise du Ministre des affaires étrangères, Mohamed Javad Zarif, a fait diversion et un peu sauvé ce sommet, dont Macron tenait comme la prunelle de ses yeux. On pourrait ainsi, longtemps, égrener les manquements de cette rencontre qui a, quand même su un peu mobiliser, l’attention du monde.

Et puis, dans la stricte diplomatie, le fait « de se voir et se parler » est de grande importance, même si l’on sait que les résultats ne sont jamais immédiats.

Macky Sall pourrait proposer que le prochain sommet du G8, avec sûrement la Russie, se tienne à Dakar, et ce n’est pas un rêve impossible, avec comme thème unique, le développement de l’Afrique.

En tout cas, le sommet du G7 à Biarritz, n’a pas été à la hauteur des attentes du président Macron, a été sûrement mal préparé par Les « sherpas et à déçu » la communauté internationale.

AZO yakhadieuf



palm
palm
palm
palm