LE « CONTRÔLE AU FACIÈS » EN FRANCE


LE « CONTRÔLE AU FACIÈS » EN FRANCE

LE « CONTRÔLE AU FACIÈS » EN FRANCE

Depuis les événements douloureux que la France a traversé, victime de coups terribles portées par les terroristes, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, elle a mobilisé l’ensemble de ses forces de défense et de sécurité ,pour tenter une riposte à cette guerre non conventionnelle difficile .

Des programmes préventifs de défense ont été, à juste titre, partout mis en place pour prévenir d’éventuelles attaques meurtriers. Régulièrement,La presse nationale française fait écho de projets d’attentat déjoués par la gendarmerie et la police .

On sent donc l’hexagone sur le qui-vive, pour rassurer et protéger ses ressortissants et l’ensemble des populations qui vivent sur son sol . Il persiste l’impérieuse nécessité de tout faire pour repérer et identifier les éventuels terroristes et leurs complices, en multipliant ,entre autres ,les contrôles d’identité sur la voie publique.

Mais la force d’une nation démocratique réside en sa capacité d’effectuer ces contrôles ,dans le strict respect de la loi et d’éviter que des citoyens respectables se sentent désignés et harcelés quotidiennement dans la rue,de par simplement la couleur de leur peau.

Ces contrôles intempestifs et ciblés ,souvent agressifs et humiliants,visant les «  minorités visibles « créent un sentiment de frustration et de malaise que rien ne saurait justifier. La France sait t’elle que la plus grande majorité de cette « minorité visible « souffre avec elle quand elle est touchée et se sent ulcérée devant les familles dévastées avec la même intensité que  « les français de souche » .

On sait que le terrorisme pervers « du hasard « n’épargne personne, elle peut toucher toutes les personnes, sans distinction de sexe ,de couleur de peau et de religion. Il suffit malheureusement de se trouver, simplement, au mauvais lieu et au mauvais moment pour risquer d’en être victime.

D’ailleurs, les populations « de ces minorités visibles » ont elles aussi payé un lourd tribut, chaque fois que la France est attaquée ; car elles sont souvent de nationalité française et vivent fraternellement avec les Français quand elles sont d’origine étrangère . Pourtant il existe des moyens, particulièrement efficaces ,testés et connus , qui pourraient permettre aux forces de sécurité ,sur Le qui-vive et souvent débordées , d’effectuer ces contrôles avec sérénité et dans un climat apaisé évitant toute bavure .

Le plus efficace de ces procédures et sans conteste la mini-caméra sécurisée embarquée par le contrôleur qui se déclenche automatiquement dès l’entame du contrôle et l’enregistre totalement. Si celle-ci était accompagnée d’une attestation de contrôle qui serait remise immédiatement au contrôlé , cela mettrait un terme à toutes les suspicions et limiterait et faciliterait la coexistence des forces de l’ordre avec toutes les populations .

Il n’est pas normal dans une démocratie que des citoyens normaux, qui n’ont rien à se reprocher mais redoutant une bavure aux conséquences qui peuvent être tragiques ,puissent paniquer à la simple vue d’un policier. Ces solutions qui sont connues et étudiées depuis longtemps ,par les pouvoirs publics en France , rencontrent une incompréhensible hostilité de certains syndicats de policiers ,qui se complaisent dans le contrôle archaïque et son lot quotidien de bavures ,indignes de la France .



palm
palm
palm
palm