LE COUP DE MAÎTRE DE MACRON


LE COUP DE MAÎTRE DE MACRON

LE COUP DE MAÎTRE DE MACRON

Devinez, chers lecteurs, qui est la star du G7 à Biarritz ?

C’est plutôt une guest star, précieuse et inattendue, qui a réussi à ravir la vedette aux précieux invités d’Emmanuel Macron, dont notre cher président, qui nous l’espérons vivement, ne reviendra pas bredouille de cette invitation et défendra énergiquement l’Afrique .

Figurez-vous que Mohamed Javad zarif, et c’est extraordinaire et imprévisible, le Ministre des Affaires Étrangères de L’Iran, a foulé le sol français,pour rencontrer son homologue, Jean Yves le Drian, pour traiter de l’explosive question nucléaire iranienne.

Il faut savoir que ce sujet, sensible et un tantinet incontrôlable, empêche de dormir tous les dirigeants occidentaux présents à ce sommet, hautement sécurisé, et largement.

Et l’on sait que c’est le guide suprême iranien, l’ayatollah Khamenei, qui est à la manœuvre à Téhéran, tellement le sujet est important et ne peut souffrir d’aucune dérive où approximation.

Le fait que cette visite se déroule en marge de la rencontre de Biarritz, n’édulcore en rien la force d’un tel événement. Le président français s’était trompé en pensant que ses invités, à l’unanimité, acceptaient «un troc diplomatique», permettant à l’Iran d’interrompre l’enrichissement de son dangereux stock d’uranium, en vue de fabriquer une arme nucléaire, en échange de l’exportation de son pétrole, durant une période limitée.

Le tonitruant et imprévisible, Donald Trump, s’est empressé de démentir cette information, désobligeant gravement Emmanuel Macron aux yeux de la communauté internationale.

Le jeune Président Français a alors,exhibé une botte secrète diplomatique, en invitant le ministre iranien qui a foncé, illico, sur Paris.

Nous qui avons une toute petite idée de la haute diplomatie, nous ne sommes pas dupes bien sûr et savons que Macron, avant de lancer cette invitation, a obtenu l’aval de Donald Trump et de l’envahissante diplomatie des États Unis.

L’on peut aussi penser, c’est cela la diplomatie,que cette spontanéité, feinte, a été préparée depuis des longs mois et obtenu l’assentiment des grands de ce monde présents à Biarritz, et peut être même du tsar Russe Poutine, absent du sommet et irrité sûrement, que l’on débatte du monde sans lui.

Nous savons aussi que Macron, pour des raisons de politique intérieure, cherche à s’autoproclamer médiateur, dans cette question nucléaire, plus que délicate, pour la paix dans le monde.

Les jours qui viennent nous édifieront. Mais nous reconnaissons, en tout cas, que Macron a réussi un coup de maître diplomatique.

AZO yakhadieuf

 

 

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm