Libéria: Critiqué par l’opposition, George Weah défend sa première année au pouvoir


Libéria: Critiqué par l’opposition, George Weah défend sa première année au pouvoir

Il y a un an, George Weah a été investi président du Liberia, suscitant des attentes plus ou moins précises chez la population. L’ancienne star du football, critiquée par l’opposition, a défendu sa première année au pouvoir, soulignant que la performance du gouvernement indique qu’il n’a pas déçu le peuple.

Dans un discours prononcé lundi soir, George Weah a répliqué aux critiques de l’opposition qui estime que les reformes ne vont pas assez vite, ce qui entraîne des difficultés et un coût de vie élevé.

« Aujourd’hui, je peux affirmer avec fierté que nous n’avons pas déçu notre peuple. Avec l’appui de nos deux autres branches du gouvernement et de nos partenaires internationaux au cours de cette première année au pouvoir, je peux dire en toute confiance que le Liberia est bien meilleur aujourd’hui sous notre gouvernance qu’il y a 12 mois, lorsque nous avons reçu le mandat de servir notre peuple », a-t-il déclaré.

George Weah a placé l’éradication de la pauvreté au premier rang de ses priorités en tant que président. Sous son gouvernement, il a également annoncé la gratuité de l’enseignement supérieur.

Cependant le gouvernement de M. Weah est accusé d’avoir muselé la presse, tandis que la disparition de billets de banque nouvellement imprimés, d’une valeur de plus de 100 millions de dollars, fait naître le doute quant à la capacité de son administration.

Sur la disparition des billets, le dirigeant libérien a assuré qu’une équipe d’enquête chargée d’examiner les faits doit présenter son rapport ce mois.

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm