CULTURE : « Après le FESMAN, il y a eu une dévolution du matériel de sonorisation… » (Birame M. DIOUF, AG/Service Sons et Lumières)


CULTURE : « Après le FESMAN, il y a eu une dévolution du matériel de sonorisation… » (Birame M. DIOUF, AG/Service Sons et Lumières)

CULTURE : « Après le FESMAN, il y a eu une dévolution du matériel de sonorisation… » (Birame M. DIOUF, AG/Service Sons et Lumières).

On a assisté à une véritable métamorphose du monde des Arts au lendemain du Festival mondial des Arts nègres de 2010. C’est du moins l’assertion de Birame Mbarou Diouf. Qui est l’administrateur général du service des Sons et Lumières.

L’encadrement des différentes manifestations culturelles nécessite un certain nombre de prérequis.

Avoir des équipements adaptés et de dernière génération. C’est un atout considérable afin de répondre aux nombreuses attentes des populations quant à l’encadrement des manifestations religieuses ou culturelles.

Une tâche qui relève de la compétence du Ministère de la Culture et de la Communication.

En effet, ce département ministériel abrite en son sein un service dénommé Sons et Lumières. Qui est chargé de mettre en valeur le riche patrimoine historique du pays à travers les sonorités rythmiques et les lumières.



palm
palm
palm
palm