Déguerpissement : Les anciennes Lionnes se sentent trahies par l’État


Déguerpissement : Les anciennes Lionnes se sentent trahies par l’État

La génération dorée des Nathalie Sagna (2 fois championne d’Afrique), Mame Maty Mbengue (6 fois championne d’Afrique), Maïmouna Fall (Championne d’Afrique), Soukeyna Sarr (2 fois championne d’Afrique), Mame Marie Sy et coéquipières, qui nous a valu beaucoup de satisfaction en basket ball, est aujourd’hui dans le désarroi total.

 

Ces anciennes lionnes du Basket ball occupent l’immeuble C des Hlm Maristes. Mais elles sont sommées de vider les lieux par les Préfet de Dakar. Selon les autorités, les immeubles sont vétustes et ne présentent aucune sécurité. Mais hier, les anciennes lionnes ont brisé le silence pour exprimer tout leur ras-le-bol.

 

«Avec tous ce que nous avons fait pour ce pays, si les autorités décident de nous jeter dans la rue, c’est un manque de respect. Nous méritons plus de considérations, car nous avons défendu le Sénégal pendant des périodes dures. Nous avons toujours préféré mourir sur le terrain que de rentrer sans trophée. Ce qui nous valut beaucoup de coupes», rappelle Nathalie Sagna.

 

Les anciennes lionnes qui occupent l’immeuble C, au même titre que les autres occupants, ont reçu l’arrêté du Préfet de Dakar, qui prend effet dès réception. Autrement, les occupants devaient quitter les lieux le week-end dernier.

 

Mais les autorités n’ont pas mis leur menace à exécution. «Nous ne sommes pas opposées à un déguerpissement, mais il faut que les autorités nous trouvent un site de recasement et nous donnent aussi des garanties claires sur notre devenir après la réfection des immeubles. Toutefois, nous déplorons leur manière de faire, car nous méritons beaucoup plus de respect.

 

Nos maisons nous ont été offertes par le Président Abdou Diouf pour service rendu à la nation. Nous avons nos titres fonciers en main. Comment peut-on nous déloger de cette manière ? Dans quel pays sommes-nous ?», s’interroge la porte-parole des anciennes lionnes.

 

Les immeubles des Hlm Maristes sont construits un peu avant les années 2000. Mais, au bout d’une quinzaine d’année, certains se trouvent dans un état de vétusté inquiétant.

 

Par mesure de sécurité, l’État veut déloger les occupants et réfectionner les immeubles. «Si nous sortons des immeubles, qu’est-ce-qui nous attend à la fin des travaux ? Comment nous allons faire avec nos enfants ? Nous voulons des garanties sûres», martèle Mame Maty Mbengue.

Déçues, désorientées, inquiètes, traumatisées, les anciennes lionnes interpellent le Président Macky Sall pour régler cette situation au plus vite.



palm
palm
palm
palm