Différend FSB/Lions du Basket : Maurice Ndour brise le silence


Différend FSB/Lions du Basket : Maurice Ndour brise le silence

Différend FSB/Lions du Basket : Maurice Ndour brise le silence

On a beau le nier, le regroupement des Lions du Basket est émaillé de couacs. Au-delà des questions de primes, presque tout est à parfaire. C’est le message qu’a fait Maurice Ndour, capitaine des Lions sur son compte Instagram. Il y va sans langue de bois.

«Nous avons été ridiculisés, critiqués scrutés au point où on se demandait qui nous sommes vraiment. Puis, je me souviens de ce qu’ils ont fait au Christ : il était cloué sur une croix et crucifié. Maintenant que nous sommes sincères et qu’on veut dire la vérité à propos de tout, je me demande s’ils vont nous faire la même chose. Car, quand la vérité frappe douloureusement, c’est à ce moment-là que vous saurez si vous êtes vraiment ce que vous prétendez-être », a-t-il d’emblée écrit. Et le capitaine des Lions de poursuivre. «L’argent n’a jamais été le problème et ne le sera jamais. Donc arrêtons de se cacher derrière ça, chaque fois qu’il y a problème. Tout ce sur quoi les gens nous ont entendus parler, crier à haute voix, ou nous battre, a été au profit de notre équipe nationale de Basket et des générations futures. Il n’a jamais été question de Maurice, de Hammady ou de qui que ce soit. C’est plus grand que nous tous », a-t-il ajouté.

«Comment est-ce qu’une équipe nationale travaille au quotidien à l’improviste ? Comment est-ce qu’une équipe nationale va se préparer et se concentrer  lorsqu’elle est stressée et mécontente de tous  les évènements qui se produisent au jour le jour ? Tout cela, en sachant depuis février, que nous irons à la coupe du monde », s’est-il interrogé.

Avant de hausser le ton. «Comment une équipe nationale peut se préparer avec un seul ballon de basket officiel Fiba ? Comment est-ce qu’une équipe nationale peut-elle se fait virer de ses chambres d’hôtel durant un regroupement ? Comment une équipe nationale peut se préparer et s’entraîner quand elle ne peut même pas avoir un terrain fonctionnel et libre ? », crache-t-il.

Non sans assurer que tant qu’il sera là, « il défendra à haute voix ses coéquipiers. Malgré tous les problèmes, manque d’entraînement et tout, quand les matchs commenceront, vous verrez des sénégalais fiers et prêts à tout donner sur le terrain.»

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm