Enquête : du sexe contre de bonnes notes, une pratique en pleine expansion en Afrique de l’Ouest


Enquête : du sexe contre de bonnes notes, une pratique en pleine expansion en Afrique de l’Ouest

Une enquête de la BBC a révélé que des professeurs de deux universités publiques d’Afrique de l’Ouest, à savoir le Ghana et le Nigeria, sont des adeptes de la pratique « du sexe contre de bonnes notes ».

Le documentaire sur le harcèlement sexuel a été réalisé à la suite d’une enquête sur les activités des professeurs de deux grandes universités ouest-africaines.

L’émission Africa Eye de la BBC a révélé des images secrètes impliquant des enseignants de l’Université du Ghana et de l’Université de Lagos au Nigeria.

L’un des enseignants frappé par ce scandale, Boniface Igbeneghu, qui est également pasteur, a été suspendu par son église.

L’église Foursquare, où Igbeneghu est pasteur, a déclaré dans un communiqué qu’elle ne tolère pas l’inconduite sexuelle que leur pasteur est accusé d’avoir commis.

 

Une vidéo partagée par la BBC montre le pasteur Igbeneghu en train d’harceler une journaliste d’investigation de 17 ans.

 

« Laisse-moi te serrer dans mes bras. Mon bébé. Mon bébé. Non attendez. Ne me demande pas ce que je veux faire. Je ne vais pas te faire de mal », dit-il dans la vidéo.

Le pasteur Igbeneghu a également été suspendu par son université.



palm
palm
palm
palm