Etats-Unis: l’amende record infligée par la répression des fraudes à Apple


Etats-Unis: l’amende record infligée par la répression des fraudes à Apple

Etats-Unis: l’amende record infligée par la répression des fraudes à Apple

Apple Inc. s’est vu infliger une amende de 25 millions d’euros (27 millions de dollars) pour avoir intentionnellement ralenti les anciennes versions d’iPhone sans en informer ses clients.

Il s’agit là de la plus importante amende jamais infligée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui avait ouvert son enquête sur Apple en janvier 2018. La DGCCRF a imposé l’amende à l’entreprise de technologie.
Dans l’incapacité de revenir à la version précédente du système d’exploitation, de nombreux consommateurs auraient été contraints de changer de batterie voire d’acheter un nouveau téléphone, explique la DGCCRF dans un communiqué.

En plus de l’amende, Apple devra afficher pendant un mois un communiqué au sujet de l’amende sur son site web dans le cadre de ce règlement avec l’organisme gouvernemental français.

“Nous sommes heureux de cette issue avec la DGCCRF, a réagi l’entreprise dans un communiqué. Notre objectif a toujours été de créer des produits sûrs qui sont appréciés par nos clients et faire en sorte que les iPhone durent aussi longtemps que possible en est une part importante.”

Selon les rappports, Apple, en 2017, a confirmé avoir intentionnellement ralenti certains modèles de leurs téléphones dans le but de prolonger la durée de vie des appareils.

Selon un rapport de citinewsroom.com, la société a cependant indiqué qu’elle avait résolu les problèmes avec le chien de garde.

Les clients ont cependant soutenu qu’Apple a ralenti les iPhones plus anciens dans le but d’encourager les gens à acheter de nouveaux modèles.

Pour cette raison, il a publié des mises à jour pour le logiciel de l’iPhone 6, de l’iPhone 6s et de l’iPhone SE qui ont «lissé» les performances de la batterie.



palm
palm
palm
palm