Incident au parc de Hann : La réaction musclée du colonel Baïdy Ba


Incident au parc de Hann : La réaction musclée du colonel Baïdy Ba

Incident au parc de Hann : La réaction musclée du colonel Baïdy Ba

Durant le week-end du 22 au 23 février, un agent du parc de Hann a été mordu par un lion. L’agent a pu se libérer des canines du fauve. Mais, visiblement, il n’a aucune chance d’échapper à la sanction administrative. Le couperet va s’abattre sur lui, inévitablement.
«Le gars nous a surpris. C’est un employé du parc et son rôle est de guider les visiteurs. Mais quand quelqu’un veut se suicider, on ne peut pas l’aider. On prendra les mesures nécessaires. De toute façon, il risque la radiation. C’est une faute lourde. On ne va pas laisser passer», promet le directeur des Eaux et forêts, joint par téléphone par Seneweb.
Le colonel Baïdy Ba précise qu’ils sont deux agents (celui qui a été mordu et un autre) à avoir éduqué le lion. Ils lui donnaient du lait depuis son enfance jusqu’à sa mise en cage. Le lion connait donc très bien sa victime.
D’ailleurs, l’animal est appelé «Matar», du nom de l’ancien directeur du parc. «Mais un lion reste un lion. C’est un animal sauvage. Il peut attaquer au moment où on s’y attend le moins. Il y a donc des limites à ne pas franchir», ajoute-t-il.
A la question de savoir si la faute peut être pardonnée, sachant que l’agent en question est une vieille connaissance du lion, le colonel se montre catégorique : pas question de trouver des circonstances atténuantes.
«Il faut qu’on tape dur. On veut lancer un message fort aux visiteurs, au personnel, bref, à tout le monde. On ne peut pas comprendre qu’un employé du parc, qui connait les dangers, le fasse», tranche-t-il.
Pour Baïdy Ba, ce qui s’est passé est donc une leçon, non pas uniquement pour l’agent, mais pour tout le personnel du parc.


palm
palm
palm
palm