RD Congo-Université de Kisangani: Le recteur séquestré et plusieurs dégâts matériels


RD Congo-Université de Kisangani: Le recteur séquestré et plusieurs dégâts matériels

RD Congo-Université de Kisangani: Le recteur séquestré et plusieurs dégâts matériels enregistrés

La situation est restée tendue jusque tard à l’université de Kisangani, dans la province de la Tshopo, où plusieurs dégâts matériels sont enregistrés. En cause, une manifestation des étudiants après l’arrestation de deux des leurs camarades pour leur présumée implication dans le meurtre d’un « voleur », à proximité du site universitaire.
La situation est restée tendue jusque tard dans l’après-midi jeudi 7 février à l’Université de Kisangani (UNIKIS), dans la province de la Tshopo, suite à la manifestation des étudiants après l’arrestation de deux de leurs camarades par la police pour leur présumée implication dans le meurtre d’une « valeur», à proximité du site universitaire.

Selon le directeur de cabinet du recteur intérimaire de l’UNIKIS, plusieurs motos et véhicules des particuliers ont été incendiés par les manifestants. « Deux étudiants ont été arrêtés dans le meurtre d’un présumé voleur par les étudiants. La police avait mené des enquêtes et identifié quelques personnes qui étaient impliquées et (la police) a arrêté deux aujourd’hui. Et en réaction, les étudiants ont assiégé le campus, séquestré le recteur intérimaire pratiquement de 11h00’ à 15h00’. Ils ont brûlé toutes les motos et les véhicules qu’ils ont trouvés là-bas, et ont jeté quelques projectiles.

La police est intervenue un peu tardivement après qu’ils ont commis quelques dégâts. On a quand même réussi à libérer le personnel, moi y compris », a témoigné a actualite.cd, le professeur Bedan Mokakango, directeur de cabinet du recteur intérimaire de l’Université de Kisangani. Les deux étudiants sont toujours détenus par les forces de l’ordre. « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé après notre évacuation du site universitaire mais, de loin, j’entendais des coups de feu », a ajouté le professeur Mokakango.

A Propos de l'auteur



palm
palm
palm
palm