Santé : 3 choses à savoir sur le cancer du sein


Santé : 3 choses à savoir sur le cancer du sein

Le mois d’octobre est appelé Octobre Rose, la raison, le monde dédie ce mois à la lutte contre les cancers féminins, en particulier les cancers du sein et du col de l’utérus. Nous vous proposons les 5 choses à savoir sur cette maladie qui tue à petit feu.

 

Le cancer du sein est le premier cancer chez la femme à la fois dans les pays développés et dans les pays en développement. L’incidence du cancer du sein progresse dans le monde en développement du fait d’une plus longue espérance de vie, de l’augmentation de l’urbanisation et de l’adoption des modes de vie occidentaux.

 

Les causes du cancer de sein

On connaît plusieurs facteurs de risque du cancer du sein. Cependant, dans la plupart des cas, il est impossible d’expliquer les raisons de son apparition chez une personne en particulier.

 

Des mutations sur des gènes, transmises d’une génération à l’autre ou bien acquises au cours de la vie (l’exposition à des radiations ou à certains produits chimiques toxiques, par exemple, peut modifier les gènes), peuvent causer un cancer du sein. Les gènes BRCA1 et BRCA2, par exemple, sont des gènes de susceptibilité aux cancers du sein et de l’ovaire. Les femmes qui portent des mutations de ces gènes ont un très haut risque de cancer.

 

Les symptômes du cancer du sein

 

Des écoulements spontanés provenant du mamelon, une rétraction du mamelon (le mamelon est tourné vers l’intérieur); un changement d’apparence de la peau d’un sein, épaississement ou durcissement (« peau d’orange »), rougeur inhabituelle, chaleur, changement (desquamation) de la peau autour du mamelon; un changement inhabituel de grosseur ou de la forme d’un sein, (toutefois, plusieurs facteurs peuvent influencer les tissus mammaires et changer l’apparence des seins : la grossesse, le cycle menstruel, un kyste au sein, une infection, etc.)

Traitements

Il existe 5 catégories de traitements :
La chirurgie : La chirurgie est souvent le premier traitement appliqué en cas de découverte d’un cancer du sein. Autant que possible, le chirurgien tentera de préserver le sein en procédant à une ablation limitée. Celle-ci est toujours complétée de l’enlèvement d’un ou plusieurs ganglions situés sous le bras (au niveau de l’aisselle)

La radiothérapie : Comme la chirurgie, la radiothérapie est un traitement local du cancer du sein, c’est-à-dire qu’elle permet d’agir directement sur la zone touchée par les cellules cancéreuses.

La chimiothérapie : Contrairement à la chirurgie ou à la radiothérapie qui sont des traitements locaux, la chimiothérapie utilise un ou plusieurs médicaments qui seront diffusés dans l’ensemble de l’organisme. Selon la situation, elle est administrée avant ou, le plus souvent, après la chirurgie.

La thérapie hormonale : Tout comme la chimiothérapie, l’hormonothérapie est un traitement adjuvant du cancer du sein qui complète le traitement chirurgical. Elle a pour but de réduire le risque de métastases et diminue aussi le risque ultérieur de nouveau cancer du sein. L’hormonothérapie bloque la production ou l’action de certaines hormones, afin de ralentir ou de stopper la croissance des cellules cancéreuses.

La thérapie ciblée : Les thérapies ciblées font partie des traitements adjuvants, tout comme la chimio- ou l’hormonothérapie. Elles sont utilisées en complément à l’intervention chirurgicale. Elles ont pour but de s’attaquer aux cellules cancéreuses qui se sont détachées de la tumeur originelle (cellules métastasiques).

 

Bien qu’une certaine réduction des risques puisse être obtenue par la prévention, les stratégies de ce type ne permettent pas d’éliminer la majorité des cancers du sein qui apparaissent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire où la maladie est diagnostiquée à des stades très avancés. Par conséquent, le dépistage précoce afin d’améliorer l’issue de la maladie et les chances de survie reste le principal moyen de lutter contre le cancer du sein.



palm
palm
palm
palm