Scandale à Ziguinchor: Trois garçons pris en pleins ébats dans l’enceinte du stade Alioune Sitoe Diatta


Scandale à Ziguinchor: Trois garçons pris en pleins ébats dans l’enceinte du stade Alioune Sitoe Diatta

Scandale à Ziguinchor: Trois garçons pris en pleins ébats dans l’enceinte du stade Alioune Sitoe Diatta

L’affaire a eu pour cadre le stade Alioune Sitoe Diatta de Ziguinchor. Les nommés Mathias Mendy, Ousmane Sonko et Yahya Seydi, tous majeurs, s’adonnaient à des pratiques homosexuelles. Et cela, dans l’enceinte du stade même.

En effet, ils ont été infiltrés par les hommes en bleu qui ont exploité un renseignement. A cet effet, ils ont été arrêtés par les éléments de la brigade de recherche. Ces derniers qui les ont pris sur le fait, ont découvert un spectacle dégradant et attentatoire aux bonnes mœurs, informe le quotidien L’Observateur.

En effet, Mathias Mendy, employé audit stade de football, y tient un logement de fonction. Seydi, maçon de son état, est décrit comme le principal acolyte de Mathias. Et Sonko, élève de 4e au Cem de Kadialang, passe pour être l’homme de la bande.

Interpellé par les hommes en bleu, Seydi passe aux aveux : « Je reconnais les faits qui me sont reprochés. Je dois même vous avouer que j’ai eu des parties de jambes en l’air avec le nommé Ousmane Sonko. En fait, ce dernier, jouait le rôle de l’homme ». Ce dernier a accepté de lui offrir un téléphone s’il acceptait d’entretenir une conjonction sexuelle avec lui et il a accepté, confesse Seydi.
Aux gendarmes, Mathias explique qu’un guérisseur, un tradipraticien togolais établi à Ziguinchor, lui a conseillé d’avoir des relations sexuelles contre-nature. En effet, ce dernier disait vouloir soigner ses maux de ventres fréquents. « Depuis lors, je sollicite constamment les services de Ousmane Sonko pour entretenir des relations sexuelles contre-nature », reconnait-il. En effet, les trois se retrouvaient, depuis, audit stade pour s’adonner à leur sport favori.

Le quotidien d’indiquer, que le trio a été déféré jeudi au parquet de Ziguinchor. Inculpé pour acte contre-nature, association de malfaiteurs et mis à la disposition des matons de la maison d’arrêt et de correction locale. A cet effet,  ils feront face au juge pénal du tribunal correctionnel de Ziguinchor, ce 3 septembre.



palm
palm
palm
palm