Vidéo: « Les preuves » de Clédor Sène « sur le détournement » du Zircon au Sénégal


Vidéo: « Les preuves » de Clédor Sène « sur le détournement » du Zircon au Sénégal

Clédor Sène revient à la charge sur le « détournement », supposé du zircon au Sénégal…

Ainsi, sur les 800 millions de tonnes de réserve de minerai dont dispose le Sénégal, le chroniqueur qui rappelle que ça ne concerne que le gisement de « Diogo », dit ne pas croire que le Sénégal en tire des avantages. « Parce que le volume de production déclaré et le volume de production exporté ne sont pas identiques. Parce que ce qu’ils exportent dépasse de loin ce qu’ils déclarent…« , fait-il savoir. Non sans revenir sur le rapport de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), datant de 2014.

« Il existe trois (3) variétés (…), estimées à 7 000 tonnes. Moins que la production minimale présentée dans les contrats, soit 80 000 tonnes. Mais si on estime la quantité réelle de production dans les mines, transportée par le train…, soit 40 wagons et vingt (20) conteneurs et que pour chaque wagon, la capacité de charge est 48 tonnes, la capacité maximale 68 tonnes, même si c’est 30 wagon, si on multiplie 48 tonnes par 30, ça donne 1.400 tonnes. Concernant les 20 conteneurs, soit 25 tonnes pour chacun, les 20 font 500 tonnes. Donc, si on additionne, on aura presque 2.000 tonnes par train… A préciser que chaque jour, le train se rend deux (2) fois au port… Et ce tous les jours… 4.000 tonnes chaque jour, devinez ce que cela donnera pour 100 jours… »

Ce qui, selon lui, veut dire que ce que le Sénégal exporte dépasse de loin ce qu’il déclare…

Regardez



palm
palm
palm
palm