Wade-Macky : Les secrets d’un deal calculé


Wade-Macky : Les secrets d’un deal calculé

Le 27 septembre dernier, les Présidents Abdoulaye Wade et Macky Sall se sont serrés la main, devant le Khalife général des Mourides Serigne Mountakha Mbacké.

 

C’était lors de l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaane. Mais si l’image très belle été saluée par l’assistance, dans laquelle se trouvait le porte-parole des Tidjanes Pape Malick Sy et plusieurs chefs religieux, des questions se posent sur ce que le Président Sall et son prédécesseur ont conclu avant de serrer la main.

 

Pour rappel, avant de se rencontrer à la mosquée, les deux hommes se seraient vus le jour de la tabaski. Cheikh Seck a fait état d’une rencontre entre eux. On a appris que Me Wade et Sall se sont également vus à Paris et que Massalikul Jinaane n’a servi qu’à rendre public leur retrouvaille. C’est-à-dire, à montrer à l’opinion que les deux leaders politiques se sont retrouvés après 7 ans de bisbilles.

 

Que ce sont dits Me Wade et Macky Sall ? Quel accord ont-ils conclu ? Sont-ils en train de jeter de la poudre aux yeux des gens pour une réconciliation qui ne sert que leurs propres intérêts ? En tout cas, connaissant Me Abdoulaye pour son affection envers son fils, Karim Wade, ils ne négocient pas en dehors des intérêts de ce dernier.

 

Et le cas échéant, la réconciliation n’est rien d’autre qu’un deal calculé sur le dos des Sénégalais. Si Macky tente un rapprochement avec Karim Wade, il aura trahi ses frères de l’Apr et de Benno.

 

Avec le temps, le voile se lèvera sur cette réconciliation. Pour le moment, ce qu’on a fait comprendre au peuple, c’est que Macky a accepté de se retrouver avec Me Wade pour la paix sociale.

 

L’autre constat est que le Khalife qui a réconcilié les deux hommes l’a fait au nom de «la paix et pour le bien de tous». Pour rappel, l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaane a permis aux deux chefs d’État de se serrer la main après plusieurs années de querelles.

 

Abdoulaye Wade et Macky Sall se sont conformés aux ordres du Khalife en se donnant la main en public avant que le Président Sall ne l’accompagne chez lui. La réconciliation entre Me Wade et Macky Sall intervient dans un contexte de recomposition du Pds.

 

Après avoir purgé la moitié de sa condamnation à Rebeuss et gracié pour un exil forcé au Qatar, Karim Wade est placé à la tête du parti par son père. Il compte jouer un rôle politique au Sénégal mais peine toujours à rentrer au pays où il a écopé d’une peine de 6 ans plus une amende de 138 milliards à payer au trésor public.



palm
palm
palm
palm